Le Moto Club Polaroil

Le Moto Club Polaroil est, au départ, une association d'amis ayant en commun la passion de la mécanique. Ils ont en commun la même philosophie : faire rouler de vieux engins, avec une bonne dose de débrouille et de récup'. La panne, inévitable, fait aussi partie du jeu : elle offre le plaisir de réparer avec les moyens du bord, et permet les rencontres les plus inoubliables.

Ce blog présente les activités du MC Polaroil, dont le but est de féconder le bitume et propager les méthodes de réparation ukrainiennes(c)

jeudi 14 décembre 2017

Millevaches 2017

Le MC Polaroil s'est rendu en nombre à l'hivernale des Millevaches, sur le plateau du même nom, organisée par le MC Meymacois.

Trois vagues de départ ont vu s'élancer les membres du MCP vers les plateaux enneigés. La première, comprenant Pétrolano Polaroil et sa 125 CZ de 1974, Bungalo et son CB250G de 1975, Gino et sa 125 DTR de 2002, Pyrogravo et sa 250 XLS ainsi que votre serviteur et son paternel, avec le Dnepr MT-16 de 1986.
Les suivants étaient Puerrito en Sportster '98, Gravmago en HD Street Bob, Alexis en Triumph Daytona 1996, puis enfin Crao et son 550 four '76, Gomino et le Sukhoï (400 GS '77), Padebolo sur Re-Animator ( BMW R65 Cafe-Racer) et enfin jean-Marc en side-car BMW R100.


Les premières pannes eurent lieu à quelques kilomètres du point de départ, puisqu'à Mulsanne (KM 10), le sélecteur de la 125 Yam' tournait sur ses cannelures. Une soudure plus tard et c'était reparti, même si elle devait vite lâcher. La 125 CZ connut des soucis de carburation dès Ecommoy (KM20), puis c'est son embrayage qui lâcha définitivement au KM 40. Elle fut donc abandonnée dans la cour d'un ami, et Petrolano chargé sur la sportive la plus récente, une des seules montures qui ne manquait pas de chevaux.



La suite se déroula relativement sans encombres, cinq heures après le départ nous étions à Loches (KM 154), une excellente moyenne pour le Moto-Club Polaroil.

L'arrivée sur le plateau de Millevaches sur le lieu de la concentration se fit de nuit, et nous montâmes immédiatement un campement confortable, et fîmes des allers-retours en side-car pour alimenter le feu en bois. Les braises furent si abondantes que nous pûmes cuisiner trois côtes de boeuf de belle taille.

Tard dans la nuit apparurent les phares tremblotants de Crao, Gomino et Padebolo, qui purent enfin goûter à un repas revigorant. Jean-Marc, lui, victime d'une crevaison, passa la nuit dans un établissement hôtelier de la Préfecture de la Creuse.

Le lendemain fut l'occasion de longuement discuter des mérites comparés des chaînes à neige et des colliers plastiques dans l'amélioration de la motricité, ou d'échanger des appréciations gustatives quant aux différents breuvages disponibles sur le site.





Un repas léger à base de pomme de terre, de reblochon et de crème fut servi à l'ensemble du groupe grâce à Petrolano, tandis que mijotait le goulash du soir concocté par Pyrogravo.




La soirée fut courte, nous permettant de rassembler toutes nos énergies pour le retour du dimanche. Vous ne trouverez ici aucune image du lendemain matin, aucun dispositif de prise de vue n'aurait été assez étanche pour enregistrer des images. Il pleuvait à torrent alors que nous pliions nos tentes, nous dûmes pousser une à une les motos dérapant sur le sol verglacé, avant de prendre la route déjà trempés jusqu'au slip. Si l'on excepte une carburation facétieuse du Dnepr et une déviation farceuse à Cormery, le retour s'effectua sans encombres, et c'est avec une grande fierté que nous pouvons nous targuer d'avoir réalisé une hivernale, avec de la neige.




mardi 24 octobre 2017

Le Dnepr roule !

Ceux qui me connaissent un peu savent que depuis une petite éternité, je retape un side-car soviétique. Acheté en 2005 pour la somme de 300$ en Ukraine, rapporté en France sur une remorque, entièrement démonté, ses vis zinguées, ses tôles peintes, ses roulements changés, ses mécanismes rectifiés, puis oublié dans un garage pour d'autres travaux plus immobiliers, exhumé, remonté, choyé, voici qu'il roule à présent.
Un dimanche d'automne, nous sommes allés avec la frangine, son chéri et le petit Pavel faire un pique-nique dans les sous-bois, après avoir éprouvé la garde au sol et la transmission à deux roues motrices de ce chef d'oeuvre de l'ingénierie germano-soviétique.



mardi 22 août 2017

Bivouac #2 entre Brenne, Creuse et Corrèze.

Virée "Bivouac" avec le Moto Club Polaroil











vendredi 5 mai 2017

Soirée Post-Apocalyptique au local du MCP !




 ACNE en concert







Avec le branding du Chef !


jeudi 14 juillet 2016

Rural et Polaroil #1

Comment célébrer dignement la fête nationale ? En rejoignant la maison de famille de Paulette Polaroil avec le MCP et en participant au bal des pompiers !